L'évolution de l'équiment de natation

Dans les années 1920, Coco Chanel lance la mode du teint hâlé , ce qui permet de dénuder bras, jambes et épaules. En 1946, apparaît le bikini qui ne s'impose vraiment que dans les années 1960. A la fin des années 1970, le bikini devient monokini. Dans les années suivantes apparaissent les culottes de plus en plus mince. Dans les années 1980, l'influence du surf favorise le port de caleçons longs chez les hommes, ils remplacent les classique slip de bain.

Jusqu'au milieu des années 1970, les maillots de bain utilisés par les femmes pour l'entraînement et la compétition n'étaient pas très pratiques. Cela ne posait pas de problème sur le plan de l'équité, mais l'écart de performance entre les hommes et les femmes était plus important qu'aujourd'hui.

Un premier progrès intervient avec l'invention du Lycra, maillot de bain qui colle à la peau.

À partir de 1978, Aréna, filiale d'Adidas, décide d'innover au niveau de la coupe des maillots :

- Le super flyback apparaît aux JO de Moscou en 1980. Il supprime la couture latérale et crée un dos d'un seul tenant. Il est commercialisé en 1981, et est rapidement adopté par la plupart des nageuses.

-Le super proback, inventé en 1985, perfectionne le super flyback. Il renforce les bretelles et dénude le milieu du dos. Ce type de maillot, le plus performant à l'époque, est ensuite imité par d'autres fabricants.

Il faudra attendre la fin des années 1990 pour qu'apparaissent de nouvelles matières hydrophobes et les combinaisons de compétition.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site