L'évolution de l'équipement du skieur au fil des siècles

 

 

Le ski existe depuis des siècles, et même des millénaires. L’origine du ski remonterait, d’après les archéologues, à 5000 ans. En effet, ils ont prouvé l’existence de rituels néolithiques qui consistaient à glisser sur la neige à l’aide de planches. Le plus vieux ski retrouvé date d’ailleurs de 3200 ans avant notre ère. Les premières sociétés humaines l’utilisaient essentiellement comme moyen de locomotion, notamment dans la pratique de la chasse. On peut donc penser que le ski a permis la survie des peuples nordiques.

 

 tableau sur la chasse

Scène de chasse à ski

 

Aussi, a-t-on pu distinguer deux types de skis : le ski arctique, utilisé en Russie et en Sibérie, et le ski nordique, utilisé en Scandinavie. Dès l’origine, ils ont une forme longiligne et effilée et relevée à l’avant. Une telle constitution prouve que les skis, contrairement aux raquettes, ont été conçus pour glisser sur la neige. La longueur des skis, elle, a continuellement évoluée. Le ski nordique, par exemple, aurait eu à l’origine une longueur de 4 mètres de long.

 

Le ski semble peu évoluer jusqu’au XVIème siècle, où l’usage militaire du ski apparaît. Il permet notamment la libération de la Suède en 1523 où il joue un rôle déterminant. Vers 1800, un grand nombre de skieurs ruraux et urbains skient régulièrement dans les pays scandinaves. Des ateliers de skis artisanaux apparaissent alors. Plus tard, en 1886, la première fabrique de skis ouvre ses portes dans la capitale norvégienne, elle fabrique déjà, à cette époque, farts à chaud, fixations et bâtons.

Deux ans plus tard, l’expédition Nansen, qui consista à traverser le Groenland à ski, soit près de 500 kilomètres, permet de mieux faire connaitre et de populariser le ski. Elle provoque un fort engouement auprès des européens. Le ski devient alors à la mode, ont le retrouve dans de nombreux pays comme en Russie, en Slovénie, en Autriche, en Suisse, en France et même en Yougoslavie. Des stations de skis s’ouvrent alors à cette époque. La première est ouverte en Suisse, à Saint-Moritz. Puis, sous l’influence des Anglais, en France dans les Alpes et plus particulièrement dans la vallée de Chamonix : c’est le début du ski alpin.

Affiche publicitaire de 1906

 

On commence à entreprendre des recherches scientifiques sur la glisse du ski sur la neige et la glace, et sur le mécanisme de dissipation d’énergie dans le processus de frottement d’un ski, etc … Aussi, dès 1900, un autrichien comprend qu’il faut modifier les techniques de ski scandinave pour réussir à descendre des pistes aussi raides et glacées que celles des Alpes. Le ski alpin devient alors plus court, les parties avant et arrière deviennent plus larges et ses côtés deviennent concaves. Ainsi, le ski devient apte à entretenir lui-même le virage déclenché par le skieur. La descente des pistes des Alpes devient alors plus aisée. Vers 1930, les carres se généralisent sous forme de métal fixé par des vis. Or, le métal glisse mal sur la neige. On invente alors la carre caché. Les premiers Jeux Olympiques d’hiver ont lieu, les skis deviennent alors un engin de compétition, qui doit être toujours plus performant.

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site